Marie Anaïs

by 3/08/2016 0 commentaires

Bonsoir à tous,

En ce 8 mars 2016 : ' Journée des Droits de la femme ', il me fallait trouver une inconnue ! Et je dois avouer que c'est quand même compliqué pour moi, en tant qu'homme, d'avoir des femmes qui acceptent. Je savais donc ce matin en partant de chez moi que ça allait être compliqué et ça s'est vite vérifié sur la ligne 2 et ligne 3 : 5 refus en tout ! Et comme au bout du compte il fallait bien que j'aille travailler, je suis retourné sur la ligne 1.  C'est à l'arrêt 'Commerce' que j'ai rencontré mon inconnue du jour.

Je vous présente Marie-Anaïs, 30 ans.

Dans la vie Marie-Anaïs est urbaniste : " L'urbanisme c'est assez vague en fait, on y trouve différentes choses comme l'aménagement, l'environnement, des projets urbains, des planifications avec les collectivités locales, des règles/des lois et d'urbanisme, des trucs inter-communaux, etc. Pourquoi ce job ? Pendant mes études j'ai rencontré un psy d'orientation parce que je ne savais pas quoi faire et il m'a conseillé une école d'ingénieur en micro mécanique. Je suis donc allé en école d'ingénieur et j'ai découvert un peu par hasard l'urbanisme. Et ce qui me plait dans ma vie pro c'est de faire des projets, des trucs qu'on fait de A à Z et l'urbanisme c'est souvent ça, c'était donc fait pour moi !! " 

Je lui demande de m'apprendre un truc sur son métier : " L'urbanisme c'est un métier, que je trouve, accessible à tous ... sauf quand il s'agit de règlements. Les règlements : sont en fait des choses très complexes, que même nous ne comprenons pas ! (rires) En gros les règlements sont des lois/normes applicables qui sont lourdes de sens et de conséquences comme par exemple : ne pas avoir un angle de plus de 45°, interdire une couleur précise, etc. On ne sait pas pourquoi mais on doit les respecter ! " (rires)

Elle aime les balades, voyager et bouger dans d'autres villes : " Mais j'aime surtout passer du temps avec mes amis et les rencontres. J'ai longtemps fait du 'STOP' et c'est un peu comme ton blog, tu ne sais jamais sur qui tu vas tomber et c'est ce qui fait aussi que ce sont des rencontres très riches humainement. "

Elle n'aime pas : " Je dois dire quoi ? Tout ce que je veux ? 
- Oui tout ce que tu n'aimes pas !
- Et bien je n'aime pas les gens qui écoutent la musique fort dans les transports en commun, les gens qui mâchent leur chewing-gum la bouche ouverte et je déteste la langue de bœuf ! Je suis une traumatisée de la langue de bœuf de cantine ! Mais au fond de moi je reste persuadé que bien préparé c'est bon ... Mais quand on était à la cantine c'était infâme !! " (rires)

" Est-ce qu'aujourd'hui, au 21ème siècle, c'est dur d'être une femme ? 
- Même si je pense que ça s'améliore un petit peu plus chaque jours, c'est effectivement dur aujourd'hui d'être une femme. Parce que l'on doit toujours se justifier de ce que l'on fait, que l'on doit toujours prouver 2 fois plus qu'un homme, qu'on est moins bien payé (à travail équivalent) qu'un homme, qu'une chef d'entreprise femme devra être plus ferme pour savoir se faire respecter, etc. Et surtout qu'elle ne doit pas avoir droit à l'erreur, car on ne pardonne pas à une femme comme on pardonne à un homme.
C'est fatiguant parfois tout ça ! " 

" Es-tu heureuse aujourd'hui ? 
- Oui. Parce que je trouve que j'ai trouvé un bon équilibre dans ma vie donc tout va bien. "

Le mot de la fin : " Merci. "

Merci à toi Marie-Anaïs et à une prochaine j'espère ? Toi qui avait l'air frustrée de ne pas pouvoir me poser toutes les questions que tu souhaitais car ton train n'allait pas t'attendre. 


A.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire