Maxime

by 9/09/2013 7 commentaires
Ce matin je me sens bien, je sais que je vais encore faire une jolie rencontre. Je sens de moins en moins cette boule au ventre qui pouvait me gêner lors des premières interviews, c'est bon signe.

Alors que j'essuie mon premier refus à l'arrêt de bus, je ne m'en fais pas, ça va venir, la prochaine est la bonne. Le deuxième refus est un peu plus violent "ça m'intéresse pas, dégage !" .... J'inspire un grand coup et reste zen. 
J'arrive au tramway, les gens descendent, la porte se referme ; j'appuie sur le bouton la porte ne s'ouvre pas .... le tramway repart, SUPER !!

Je regarde ma montre, " c'est bon, je suis en retard ". C'est à ce moment-là que je vois un jeune homme passer devant moi. Écouteurs sur les oreilles, sa veste en cuir (d'où dépasse son écharpe rouge), reflète les quelques lumières de l'arrêt de tramway, c'est LUI !


Je l'aborde et lui demande de me raconter sa vie, il accepte. 
Maxime a 21 ans... et je me dis d'emblée qu'il va me raconter sa vie d'étudiant, son parcours scolaire, ses soirées ... 

Quand il me dit ce qu'il fait je suis stupéfait ! (...et curieux, je ne m'attendais pas à cela)

Maxime garde des enfants à domicile chez un particulier, il se lève tôt le matin pour aller réveiller, préparer le petit-déjeuner, amener à l'école, les enfants d'une famille nantaise. Il me dit que ce travail lui plaît mais qu'il est aussi à la recherche d'une deuxième famille afin de mieux gagner sa vie.
Rien ne prédestinait Maxime a être garde d'enfants : il a un Baccalauréat Littéraire et a été, quelques années, étudiant en Lettres Modernes à la Faculté de Nantes afin de pouvoir exercer le métier de bibliothécaire. Puis il a passé le BAFA, le déclic pour lui.

Son travail lui donne beaucoup de temps libre pour exercer sa passion : l'écriture. Oui, Maxime est écrivain amateur, il écrit de la poésie et des romans de " Fantaisie". Il publiera d'ailleurs bientôt ses ouvrages sur un site de e-books.

Maxime trouve ma démarche très intéressante. Nous échangeons sur le fait que les gens ne font plus trop attention à leurs voisins et c'est ce qui l'amène à dire " ton blog est une bonne idée, j'irai voir ! "
Il en profite pour me retourner mes questions (Qui je suis ? Ce que je fais dans la vie ? Où je vais ? ... c'est sympa de se faire interviewer à son tour). Et moi j'en profite aussi pour le photographier. 
Les arrêts s’enchaînent quand une voix féminine annonce : Mairie de Doulon. " C'est ici que nos chemins se séparent, peut-être à une prochaine dans le tramway ! " m'annonce Maxime. Il me serre la main et se dirige vers la sortie.

    A.