Céline

by 9/06/2013 4 commentaires
Bonsoir, 

Décidément ce soir c'était moins une. J'ai bien cru encore une fois rentrer bredouille de ma chasse à l'inconnu. J'ai même songé à un moment tricher. Quand je dis " tricher " c'est avoir une interview d'un inconnu mais pas dans le réseau TAN. Honte à moi !
Ce soir, le tramway était bondé au retour, peu de place à l'improvisation et je sentais que la passagère devant moins n'aurait pas accepté. 

Arrivée à la gare SNCF, j'observe pendant quelques instants les gens et je sais que ce soir cela ne va pas être facile, nous sommes vendredi les gens ont peu de temps. Mais il m'est impossible d'interviewer quelqu'un à l'arrêt de tram sans y monter. La fréquence des transports étant à son paroxysme j'ai à peine 5 minutes entre deux passages de tramway. Je m'interroge, panique un peu, limite j'en tremble, que vais-je faire si je ne trouve personne ?... Il me faut ma dose d'inconnu !


Bref, je suis accro !! 

J'arrête un homme qui à l'air de déambuler avec son appareil photo. Je l'interpelle, lui expose mon blog ... la réponse fût terrible : " Désolé M'sieur, pas le temps ! mon fils est arrivé de son train, il sort d'une seconde à l'autre ". Traversant la gare d'un pas rapide, j'aperçois un groupe de jeunes étudiants, en m'approchant d'eux j'entends " Merde, on va louper notre train, faut qu'on se grouille !! " ... encore une fois loupé.

Je finis par fixer le C5 ... me rapproche de lui d'un air déçu, limite résigné. Je rentre dans le bus sans faire vraiment attention, je m'assied aux 4 premières places sur la gauche. C'est à ce moment-là que je vois de l'autre côté Céline, seule passagère à bord. Elle est discrète dans son coin. C'est décidé, ce soir elle est MON inconnue. Je me relève aussitôt, lui explique le concept de "l'inconnu du tramway" .... miracle elle accepte sans hésiter.

Céline à 29 ans, originaire du Pas-De-Calais, elle habite Nantes et travaille sur Saint-Nazaire où elle exerce le métier de : responsable qualité sur les chantiers navals.
Elle prends le train chaque jour pour se rendre à son travail. Maman, d'un petit Maël de 7 mois, elle prend le C5 dans les deux sens, matin et soir, afin de se rendre chez la nounou récupérer son fils. Connaissant les difficultés pour se déplacer sur l'île Beaulieu (ligne 24 : 20 minutes entre chaque bus), je lui demande si la mise en place du C5 lui a facilité la vie ? Céline me répond " biensur, environ 5 minutes d'attente, c'est plus pratique".

Elle aime les balades et surtout la danse moderne, qu'elle pratique régulièrement à l'école de danse ZigZag, rue Monteil.
Je finis l'interview en la photographiant à 2 reprises. Pas facile de photographier dans un bus qui roule, l'exercice est périlleux mais je m'en sors correctement, lui montre les photos, ça lui convient. Super ! 
Dans le bus, les questions m'ont manqué ; je lui demande son email afin de lui envoyer la photo que j'ai faite d'elle et lui demande le mot de la fin de l'interview. Elle hésite et ne sais pas trop quoi répondre.

C'est dans sa réponse par mail, que sans le savoir elle donnera le mot de la fin de cette interview : 

Merci à vous pour cette rencontre, ça change des allers habituels !
Sans vous je n'aurais pas pu écrire cette jolie interview.
Merci Céline. 


A.